Bruno Le Maire et Gérald Darmanin exclus des Républicains (Le Midi libre, 17 mai 2017)
Partager

« Le gouvernement du nouveau Premier ministre Edouard Philippe, a été dévoilé ce mercredi 17 mai. Il compte 22 membres dont trois ministres d’Etat. Premières réactions à ces nominations  du monde politique et des syndicats.

Bernard Accoyer (LR) annonce l’éviction des membres du gouvernement fraîchement nommés du parti

Le secrétaire général du parti Les Républicains, Bernard Accoyer, a indiqué ce mercredi que les « membres de LR » qui ont « rejoint » le gouvernement « ne font plus partie des Républicains », après la nomination de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin à des ministères clés. « Ils font le choix personnel de faire campagne avec le Premier ministre (Edouard Philippe, LR) en faveur des candidats d’En Marche contre nos candidats LR-UDI », a déploré M. Accoyer dans un communiqué, précisant qu’il s’agissait d’un nombre « très réduit ».

« L’objectif principal de ce gouvernement provisoire et de confusion est de brouiller les repères des Français dans la campagne des élections législatives », a critiqué M. Accoyer. « Le Président de la République cherche à verrouiller le débat démocratique dans une alternative inacceptable entre En Marche et les extrêmes », a-t-il ajouté. « En choisissant de composer une équipe ministérielle disparate, Emmanuel Macron continue d’entretenir l’ambiguïté dans le débat démocratique », dénonce le député LR, qui n’est pas candidat à sa succession.

Fonction publique : pas de ministère de plein exercice, les syndicats s’inquiètent

Le sarkozyste Gérald Darmanin, nommé ministre de l’Action et des Comptes publics, pilotera les comptes publics (budget) et sociaux (comptes de la Sécu) ainsi que la Fonction publique et la Réforme de l’Etat. Plusieurs syndicats de fonctionnaires se sont inquiétés de l’absence d’un ministère de plein exercice pour les 5,4 millions d’agents des trois fonctions publiques (Etat, territoriaux et hospitaliers), et surtout du lien entre action et comptes publics dans le portefeuille de Gérald Darmanin. […]

Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne: « #Hulot ministre : les écolos satisfaits, pourvu qu’il ait les mains libres et tous les moyens d’une action concrète, audacieuse et efficace » (Twitter). » […]

Pour (re)lire l’article du Midi libre dans son intégralité, cliquez ici !