Déradicalisation. Un rapport sénatorial demande la fermeture de Pontourny (« Le Courrier de l’Ouest », 13 juillet 2017)
Partager

Un rapport sénatorial rendu public mercredi, juge sévèrement la politique de déradicalisation menée en France, et demande notamment parmi une série de 10 préconisations, la fermeture définitive du centre controversé de Pontourny de Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), à quelques kilomètres de Saumur.

Les deux rapporteurs de la mission d’information « désendoctrinement, désembrigadement et réinsertion des djihadistes en Europe », la sénatrice écologiste Esther Benbassa et sa collègue Les Républicains (LR), Catherine Troendlé avaient déjà dévoilé en février un bilan d’étape de leur travail, dans lequel elles critiquaient pêle-mêle, la politique de regroupement des détenus radicalisés, le « business » de la déradicalisation ou encore la « gabegie financière » de l’État.

Dans le rapport final, les deux parlementaires demandent la fermeture du centre de déradicalisation de Pontourny dont le projet était d’accueillir des jeunes en voie de radicalisation sur la base du volontariat et qui n’accueille plus aucun pensionnaire : il faut « mettre fin à l’expérimentation et renoncer à sa généralisation ».