[DOSSIER] Les « enfants du djihad » : comment faire face à leur retour ? (« La Gazette des communes », 21 août 2017)
Partager

Le retour en France de nombreux mineurs nés ou vivants actuellement en Syrie ou en Irak représente un défi pour les autorités françaises. Ces enfants, qui ont grandi dans un contexte d’extrême violence, sont pris en charge par les département au titre de la protection de l’enfance. Coordonnée par le procureur et le préfet, le dispositif d’accueil de ces mineurs a été défini dans une circulaire interministérielle en mars 2017. Dans la pratique, la gestion de ces jeunes potentiellement dangereux ou traumatisés suscite « une réelle anxiété » dans les familles d’accueil, selon la sénatrice EELV Esther Benbassa.

SOMMAIRE DU DOSSIER

PRÉVENTION DE LA RADICALISATION

Radicalisation : comment gérer le retour des mineurs ?

Jihad-islamisme-combattant2

AIDE SOCIALE À L’ENFANCE

Enfants du djihad : les départements en première ligne

associations CNAPE mains enfant

PROTECTION DE L’ENFANCE

Enfants du djihad : le secteur associatif craint de ne pas être associé

Secte psy radicalisation

RADICALISATION

Enfants du djihad : « Il va falloir nous adapter et ajuster la prise en charge »

Djihad enfants radicalisation syrie irak daesh

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Enfants du djihad : ce que le gouvernement prévoit face aux retours

Frédéric Bierry Bas-Rhin

PROTECTION DE L’ENFANCE

Enfants du djihad : « L’État fait peser l’effort de solidarité nationale sur les départements »