Fermeture de l’unique centre de déradicalisation français (« Capital.fr », 28 juillet 2017)
Partager

PARIS (Reuters) – L’unique centre de déradicalisation en France, le site de Pontourny à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), va être fermé et fera l’objet d’une reconversion, a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur.

[…]

Estimant que l’expérience, qui visait à réinsérer de jeunes radicalisés en voie de marginalisation, « a montré ses limites », le ministère souligne toutefois que la fermeture de Pontourny « ne signifie pas l’abandon d’une politique de prise en charge des publics en voie de radicalisation dans des structures adaptées ».

Il précise que le gouvernement étudiera la possibilité « d’ouvrir des structures de petite taille pour y accueillir des individus sous main de justice et y développer des solutions alternatives à l’incarcération. »

Un comité interministériel de prévention de la radicalisation est prévu à l’automne.

Dans un récent rapport, les sénatrices Esther Benbassa (Europe Ecologie-Les Verts) et Catherine Troendlé (Les Républicains) déploraient l’échec de la politique de déradicalisation et prônaient notamment « le développement de dispositifs innovants de placement ».

 

Pour (re)lire l’intégralité de l’article de Capital.fr, cliquer ici.