Indre-et-Loire: des habitants manifestent pour la fermeture du premier centre de déradicalisation français (Le Figaro, 11 février 2017)
Partager

« Environ 150 personnes ont manifesté samedi matin à Beaumont-en-Véron, devant le centre de déradicalisation de Pontourny (Indre-et-Loire), pour réclamer sa « fermeture immédiate », a constaté l’AFP. Décrié par les riverains et actuellement vide, ce centre est le seul de ce type en France. Son sort devrait se jouer dans les prochaines semaines, les élus locaux ayant réclamé vendredi un moratoire « d’au minimum un mois » pour « tout remettre sur la table ». […]

Ce samedi, la sénatrice EELV Esther Benbassa, qui co-préside une mission d’information sur la déradicalisation avec la sénatrice LR Catherine Troendlé, a vivement critiqué l’efficacité de ce centre qu’elle a visité il y a huit jours.  « La  manière Valls & Cazeneuve. Affichage, improvisation, échec », écrit-elle dans un premier tweet, tout en précisant que le budget consacré à la structure s’élève à 2,5 millions d’euros.

Chargées d’évaluer les méthodes et les résultats des dispositifs de déradicalisation en France, les deux sénatrices rendront leur rapport parlementaire début mars. « Ce que nous avons découvert est effrayant », a d’ores et déjà déclaré Esther Benbassa dans La Gazette des Communes. Leurs conclusions s’annoncent cinglantes. […]

Pour (re)lire l’intégralité de l’article du Figaro, cliquer ici.