Journée nationale des réfugiés : Les Verts de Paris mobilisés (« Le Journal du Grand Paris », 20 juin 2017)
Partager

« La crise des migrants est une crise de l’égoïsme », a indiqué Eva Joly, députée européenne EELV, en visite au centre d’accueil des migrants de la Porte de la Chapelle, à Paris.

« Nous sommes très fiers d’avoir été à l’origine de la construction du centre de migrants de La Chapelle », indiquait David Belliard, coprésident du groupe écologiste de Paris mardi 20 juin 2017, lors d’une visite du site. Mais les Verts souhaitent que l’on aille beaucoup plus loin, l’Etat en particulier. « Il faut attribuer plus de titres de séjour, créer plus de places d’hébergement », a martelé Aurélie Solans, conseillère de Paris élue du 19° arrondissement. « La crise des migrants est une crise de l’égoïsme », a déclaré Eva Joly. La députée européenne EELV a rappelé que la directive Dublin, fixant le détail de la répartition des migrants entre pays de l’Union européenne, était en cours de renégociation au sein du Conseil de l’Europe.

« La crise des migrants est une crise de l’égoïsme », a indiqué Eva Joly, députée européenne EELV, en visite au centre d’accueil des migrants de la Porte de la Chapelle, à Paris, avec Esther Benbassa, Galla Bridier et David Belliard. © Jgp

Une Union européenne qu’elle a appelé à un sursaut de générosité, chiffres à l’appui. Comme l’a souligné également Esther Benbassa, sénatrice écologiste du Val-de-Marne, la Turquie accueille actuellement trois millions de réfugiés, le Liban et la Jordanie plusieurs millions. « Et l’Europe se bloque parce qu’elle ne parvient pas à s’accorder sur le cas de quelques milliers de personnes », déplorent les écologistes. […] »

Pour (re)lire l’article du Journal de Paris dans son intégralité, cliquez ici !