Le Sénat rejette la baisse du budget de lutte contre la prostitution (« Public Sénat », 1er décembre 2017)
Partager

Les sénateurs ont rejeté, jeudi 1er décembre, la baisse d’1,8 million d’euros du budget de la lutte contre la prostitution. Ils ont rétabli les crédits au niveau de 2017.

Le Sénat a rejeté, jeudi 30 novembre, la baisse d’1,8 million d’euros, des crédits en faveur de la prévention et de la lutte contre la prostitution et la traite des êtres humains.  Les sénateurs ont rétabli ces crédits au niveau de 2017.

« La conséquence : l’abandon des personnes prostituées » selon Esther Benbassa

« Cette baisse du budget aura pour conséquence l’abandon des personnes prostituées », dénonce Esther Benbassa, la sénatrice écologiste de Paris. « Quand on dit vouloir faire une priorité de la lutte contre les violences faites aux femmes, cela pourrait faire sourire. Cependant, ces problèmes appellent la plus grande gravité. »

Des crédits d’aide pour sortir de la prostitution

Ces crédits financent notamment le dispositif de sortie du système de la prostitution, prévu dans la loi de novembre 2016. Cependant, seulement 5 personnes ont pour le moment bénéficié de l’aide financière à l’insertion sociale et professionnelle (AFISS).

Le gouvernement prévoit une montée en charge de ces crédits

[…]

Pour (re)lire l’intégralité de l’article de Public Sénat, cliquer ici.