Réfugiés et migrants: visite du Centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine (11 mai 2017)
Partager

Le 17 novembre 2016, dans le cadre de sa mission de rapporteure du budget « Asile » pour la Commission des Lois du Sénat, Esther Benbassa avait visité le centre d’accueil pour migrants ouvert par la Ville de Paris au 70 boulevard Ney (Paris XVIIIe) et géré par l’association Emmaüs Solidarité.

Dans la continuité de cette action, E. Benbassa a visité, avec les membres de son cabinet, le Centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine, le jeudi 11 mai 2017. Elle était accompagnée de Mme Aurélie El Hassak-Marzorati, directrice-adjointe d’Emmaüs Solidarité.

Ce centre d’hébergement est une structure d’accueil pour les réfugiés, disposant de 400 places, et destiné aux familles et aux femmes seules, développé par l’État et la Ville de Paris, en accord avec la mairie d’Ivry. Cet établissement ouvert fin janvier 2017 complète le dispositif d’accueil des réfugiés dans la capitale. Il est composé de deux quartiers, subdivisés en six îlots d’hébergement.

L’association Emmaüs Solidarité prend en charge la gestion des deux structures d’Ivry et de Paris.

Pour (re)lire l’article dédié au Centre d’accueil de Paris, cliquez ici.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’échange entre Esther Benbassa et Aurélie El Hassak-Marzorati sur la création du centre d’hébergement d’urgence et son fonctionnement :

Ci-dessous, quelques photos.

Le centre d’hébergement a été construit sur l’ancien site de l’usine des Eaux de Paris.

Les yourtes forment des espaces de vie commune.

Les chambres et les sanitaires sont organisées en petites unités de vie.

Chambre à destination d’un couple.

 

Le centre d’hébergement comprend des classes intégrées pour les enfants.

 

Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne

   Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne ; Gabrielle de Préval, coordinatrice socioculturelle

Aurélie El Hassak-Marzorati, directrice-adjointe ; Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne ; Gabrielle de Préval, coordinatrice socioculturelle

Crédits images : Esther Benbassa