cannabis : ce stupéfiant stade vélodrome (La Provence, 1er avril 2014)
Partager

[…] « Statu quo, dépénalisation ou légalisation ?

Selon un rapport établi en décembre dernier par le think thank Terranova, intitulé « Comment réguler le marché du cannabis pour sortir de l’impasse », 8% de personnes dans la population française consomment plus ou moins régulièrement de la résine de cannabis ou de la marijuana. Et plus de 20% des 15-24 ans, ce qui place la France dans le trio de tête des pays d’Europe avec le Danemark et l’Espagne. Si la cannabiculture se développe dans l’illégalité, le débat sur la dépénalisation ou la légalisation reste plus ou moins tabou en France. Alors que, jusqu’à présent, aucune étude ne prouve que les dérivés du cannabis tuent davantage que la cigarette ou l’alcool, pourtant en vente libre.

Le Sénat a examiné mercredi 4 février la proposition de loi de la sénatrice EELV du Val-de-Marne, Esther Benbassa, autorisant l’usage contrôlé du cannabis. Un débat devant seulement une quarantaine de sénateurs, interrompu au bout de deux heures. Le texte sera voté le 2 avril. En Europe, les Pays-Bas (1976) -qui ont légalisé et réglementé la vente-, l’Espagne (1992) ou le Portugal (2001) ont acté la dépénalisation de l’usage, comme la République Tchèque (2010). En 2013, l’Uruguay est devenu le premier pays à légaliser l’usage, la vente et la production. Aux États-Unis, 23 États l’ont autorisé à des fins médicales, comme au Canada ou en Australie, alors que le Colorado, le Washington et l’Alaska l’ont légalisé. » […]

Pour (re)lire l’article de La Provence dans son intégralité, cliquez ici!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.