Cannabis. Une loi autorisant la vente rejetée par le Sénat (Le Télégramme, 2 avril 2015)
Partager

« La sénatrice EE-LV Esther Benbassa a vu son projet de loi visant à autoriser la vente de drogue dite douce par les sénateurs rejeté. Une position suivie par le gouvernement. « Il semble que notre Haute Assemblée ne soit pas encore prête à accepter la légalisation du cannabis, mais le débat est lancé ». Pour la sénatrice du Val-de-Marne Esther Benbassa, le combat continue. Membre d’Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV), elle avait déposé début février une proposition de loi visant à autoriser la vente contrôlée de cannabis en France à des fins non-thérapeutiques par des débitants, comme c’est le cas pour le tabac. Les sénateurs ont voté contre les trois articles qui composaient le texte, le renvoyant aux oubliettes législatives. Lutter contre les mafias Selon les écologistes, cette loi aurait constitué « une réponse équilibrée, au-delà de l’alternative stérile entre simple dépénalisation et prohibition à tout prix (…). Il permet une légalisation contrôlée par l’Etat dont l’une des raisons principales est de lutter contre les mafias et les trafics, et donc contre l’insécurité qui en découle ». Toutefois, ils conviennent que le cannabis n’est « pas un produit anodin » et que les « substances psychotropes » sont « potentiellement dangereuses pour la santé, notamment celle des plus jeunes, dont le cerveau est encore en formation ». […]

Pour (re)lire l’article du Télégramme dans son intégralité, cliquez ici!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.