Déplacement de la Sénatrice Esther Benbassa à Ouistreham en soutien aux réfugiés (16 janvier 2018)
Partager

Esther Benbassa, Sénatrice de Paris, s’est rendue mardi 16 janvier 2018 à Ouistreham pour soutenir les réfugiés ainsi que leurs défenseurs qui subissent, depuis plusieurs mois, un véritable harcèlement policier et judiciaire.

Elle a rencontré de nombreux acteurs locaux solidaires des migrants puis elle a assisté à une distribution de repas organisée par « Les restaurants du cœur » pour les réfugiés avant de participer à une réunion publique, aux côtés de Damien Carême, Maire de Grande-Synthe, et des associations et collectifs locaux d’aide aux migrants sur le rôle et l’engagement des villes pour leur l’accueil.

Retrouvez ci-dessous les articles publiés suite à cette visite, et quelques photos de la journée :

 

Vous pouvez revoir le débat « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? » en consultant les vidéos réalisée par Cédric Le Coadou (crédits) ci-dessous.

 

Crédits photos: Esther Benbassa

En route pour Ouistreham.

Rendez-vous sur le quai de Caen. Avec les co-secrétaire du groupe local EELV et Camille Dubruelh, journaliste au « Huff Post » et Sophie Börner.

Interview par « Tendance Ouest »

Les abords d’un squat  à Caen ouvert par les migrants eux-mêmes. 20 personnes y vivent. Il y aurait environ 350 personnes dans les squats de Caen.

Les abords d’un squat  à Caen ouvert par les migrants eux-mêmes. 20 personnes y vivent. Il y aurait environ 350 personnes dans les squats de Caen.

Les abords d’un squat  à Caen ouvert par les migrants eux-mêmes. 20 personnes y vivent. Il y aurait environ 350 personnes dans les squats de Caen.

Les abords d’un squat  à Caen ouvert par les migrants eux-mêmes. 20 personnes y vivent. Il y aurait environ 350 personnes dans les squats de Caen.

A Caen: Derrière les palabres présidentielles, la réalité. Abandon et cruauté de l’État. Une misère sans nom.

A Caen: Derrière les palabres présidentielles, la réalité. Abandon et cruauté de l’État. Une misère sans nom.

A Caen: Derrière les palabres présidentielles, la réalité. Abandon et cruauté de l’État. Une misère sans nom.

Caen: La Boussole, Centre d’accueil de jour, géré par la municipalité. Ici, il semble qu’on distingue entre les demandeurs d’asile, migrants et SDF locaux.

Caen: La Boussole, Centre d’accueil de jour, géré par la municipalité. Ici, il semble qu’on distingue entre les demandeurs d’asile, migrants et SDF locaux.

Caen: La Boussole, Centre d’accueil de jour, géré par la municipalité. Ici, il semble qu’on distingue entre les demandeurs d’asile, migrants et SDF locaux.

Ouistreham: sa plage, son port, son Arbre de la Liberté, ses barbelés…

Ouistreham: sa plage, son port, son Arbre de la Liberté, ses barbelés…

Ouistreham: sa plage, son port, son Arbre de la Liberté, ses barbelés…

A Ouistreham. Interview avec une journaliste de « La Voix du Nord ».

Ouistreham: Chez un particulier hébergeant des migrants. Réunis en un même lieu, pour simplement servir la cause de la vérité et de la générosité: des solidaires, une parlementaire, des migrants, une journaliste.

Ouistreham: Tendre la main aux migrants.

Ouistreham: Distribution de nourriture par Les Restaurants du Cœurs.

Ouistreham: Distribution de nourriture par Les Restautants du Cœurs.

Ouistreham: Distribution de nourriture par Les Restautants du Cœurs.

Aux côtés de Damien Carême et de Sophie Börner à la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »

A la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »

A la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »

Aux côtés de Damien Carême et de Sophie Börner à la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »

A la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »

Aux côtés de Damien Carême et de Sophie Börner à la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »

Aux côtés de Damien Carême et de Sophie Börner à la Grange aux Dîmes de Ouistreham pour participer à la réunion intitulée « Migrants: comment les villes peuvent s’engager? »