Grande marche : Justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla militantes kurdes
Partager

Mercredi 9 janvier 2013, les militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez étaient froidement exécutées d’une balle dans la tête, dans les locaux du Centre d’Information du Kurdistan, situés au 147 rue La Fayette, à Paris.

Le meurtrier présumé, Ömer Güney, arrêté quelques jours après les meurtres, avait agi pour le compte des services secrets turcs (MIT)

Une grande marche a été organisée ce samedi 12 janvier afin que la France ne ferme pas les yeux sur ces crimes d’Etat.