Le « roi » Macron et son château, la chute du « bébé Wauquiez », le 4×4 de Hulot (« L’Obs », 18 décembre 2017)
Partager

Au menu du réveil politique : la deuxième grande interview de Macron, l’anniversaire du président à Chambord, le sulfureux « bébé Wauquiez », le patrimoine de Hulot…

[…]

L’anniversaire du jour : Macron à Chambord

Il y a des anniversaires plus politiques que d’autres. Emmanuel Macron, qui aura 40 ans jeudi prochain, a décidé de fêter son anniversaire dans un lieu très symbolique : un château. En réalité, dans le domaine d’un château. Et pas n’importe lequel.

Emmanuel Macron a fêté son anniversaire samedi soir dans un salon du château de Chambord, un des joyaux architecturaux de la Loire, comme l’avait révélé le quotidien local « la Nouvelle République ». Avant, il a fait un petit tour au zoo de Beauval, qui héberge le bébé panda dont son épouse est la marraine.

Le château de Chambord loue sa cour, ses terrasses ou certaines de ses salles, d’une capacité pouvant aller de 60 à 400 personnes assises. Les services de la présidence française avaient simplement confirmé que « le président et son épouse passaient le week-end à titre privé dans le Loir-et-Cher, à proximité du château » de Chambord, « sur les deniers personnels du président de la République ».

Emmanuel Macron a résidé à la Maison des réfractaires, ancienne maison forestière située « au cœur du domaine royal, à quelques mètres du château », selon son site internet. Cette demeure abrite dorénavant plusieurs gîtes 4 étoiles que l’on peut louer au prix de 800 à 1.000 euros pour un week-end.

Forcément, avec une telle image royale, l’opposition s’en est donné à cœur joie. Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise, en marge d’un déplacement à Barcelone, a commenté selon « le Figaro » :

« Pourquoi est-ce qu’il s’en va célébrer son anniversaire à Chambord ? Quelle drôle d’idée ! Je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m’exaspère, je trouve ça ridicule. »


« Les deux chiffres du jour. Les 40 ans qu’@EmmanuelMacron va fêter au château de #Chambord. Et les malheureux 1,24% de revalorisation du #SMIC au 1er janvier. Les deux infos tombent en même temps. On a connu communication mieux maîtrisée… », a relevé pour sa part la sénatrice EELV Esther Benbassa, sur Twitter.

Emmanuel Macron a préféré critiqué les « esprits chagrins » qui ont vu un symbole monarchique dans son week-end près du château de Chambord, où il a célébré un « Noël avant l’heure » en famille. « Il ne faut pas tomber dans cette espèce d’esprit chagrin qu’ont beaucoup qui voudraient voir toujours des symboles. »

Emmanuel Macron a au contraire fait valoir que le château de Chambord avait, au-delà de la royauté française, « une vraie histoire républicaine » : « C’est une histoire de nature, où on réconcilie l’attachement à la nature et à la biodiversité et la tradition de la chasse », a-t-il dit.

« Moi, les polémiques, c’est pas la première, elles ne m’intéressent pas beaucoup. »

[…]

 

Pour (re)lire l’intégralité de l’article de l’Obs, cliquer ici.