POLITIQUE. Autorisation de vendre du cannabis : le Sénat dit « non » (Le Progrès, 2 avril 2015)
Partager

« Le Sénat a rejeté jeudi une proposition de loi écologiste destinée à autoriser l’usage et la vente «contrôlés» de cannabis, la première de ce type présentée en France.

Les sénateurs ont voté contre les trois articles composant la proposition de loi, qui n’avait dès lors plus lieu d’être.

«Il semble que notre Haute Assemblée ne soit pas encore prête à accepter la légalisation du cannabis mais le débat est lancé», a déclaré l’auteure de la proposition, Esther Benbassa. «Je suis certaine que dans quelques années, nous suivrons l’exemple des pays qui l’ont légalisé», a-t-elle ajouté.

Son texte proposait que la vente de cannabis, à des fins non thérapeutiques, soit contrôlée par l’État, en passant par l’intermédiaire de débitants comme c’est le cas pour le tabac, et en interdisant la publicité et la vente aux mineurs.

Il portait sur la vente au détail et l’usage de plantes de cannabis ou de produits du cannabis dont les caractéristiques auraient été définies par décret en Conseil d’État et dont la teneur en tétrahydrocannabinol n’aurait pas excédé un taux fixé par arrêté du ministre de la santé.

Le débat de ce texte qui n’a pas été adopté en commission avait commencé le 4 février, mais faute de temps, il avait été interrompu.

«L’initiative qui nous vaut d’ouvrir un débat effectivement crucial (…) n’est pas sortie de la tête embrumée – ou enfumée – d’une écologiste présumée amatrice de joints comme le voudraient certains clichés», avait alors déclaré Mme Benbassa. «Elle est le fruit d’un long cheminement».

Pour (re)lire l’article du Progrès dans son intégralité, cliquez ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.