Principales réactions à la « lettre aux Français » de Macron
Partager

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Emmanuel Macron a proposé
dimanche dans sa lettre aux Français un "nouveau contrat pour la
Nation" et promis de "transformer les colères en solutions", à
deux jours du "grand débat national" conçu pour répondre au
mouvement des "Gilets jaunes".  
    Voici les principales réactions politiques à la lettre de
cadrage du chef de l'Etat : 
    
    JEAN-LUC MÉLENCHON, chef de file de La France insoumise
(LFI), sur Twitter
    "Le grand débat ? Une grande diversion. On refait le débat
de la présidentielle mais le gouvernement fixe les conclusions.
Rappel : après le 'Débat' DOM-TOM et celui sur l'Europe, aucun
résultat. La France de Macron est-elle vouée aux bavardages?"
    
    BENOÎT HAMON, chef de file de Génération.s, sur Twitter
    "La lettre d'Emmanuel Macron est explicite. On ne bougera
pas la répartition des richesses et il faut continuer à réduire
la dépense publique. En matière de démocratie, tous les sujets
sont ouverts à la discussion sauf le rôle du Président de la
République. Faible et prévisible."
   
    CLÉMENTINE AUTAIN, députée La France insoumise (LFI), sur
Twitter
    "Question migratoire et laïcité sont annoncées dans la
Lettre Aux Français du Président comme des sujets du débat pour
répondre aux Gilets Jaunes. Ce n'est pourtant pas au coeur des
préoccupations sur les ronds-points. Rude pour ceux qui ont cru
à un Macron rempart du FN"
    
    ESTHER BENBASSA, Sénatrice Europe-Ecologie-Les Verts (EELV)
de Paris, sur Twitter
    "Les Gilets Jaunes attendent des réponses à leurs
revendications. Voilà une lettre fleuve qui les remet à plus
tard pour gagner du temps. Le peuple demandera, le roi Macron
disposera. Il occulte les problèmes importants et introduit
immigration, laïcité pour enflammer les esprits."
    
    ERIC CIOTTI, député Les Républicains (LR), sur Twitter
    "Comme toujours avec Emmanuel Macron beaucoup de suspens
pour pas grand chose. Une lettre creuse qui n'apporte aucune
solution concrète à la colère populaire. Les Français ne veulent
pas des questions mais des solutions"
    
    FLORIAN PHILIPPOT, chef de file des Patriotes, sur Twitter 
    "Extrêmement longue, illisible, et surtout des questions
souvent fermées, orientées, des sujets fondamentaux absents,
rien sur l'UE !"
       
    BENJAMIN CAUCHY, porte-parole des "Gilets jaunes", sur
Twitter
    "La lettre pour un débat dont l'issue est déjà connue.
Circulez y a rien à voir nous dit Emmanuel Macron. Quel manque
de respect"
    
    L'association SOS RACISME, dans un communiqué
    Cette lettre "intègre comme nous le craignions la thématique
de l'immigration, en laissant lourdement sous-entendre que nous
accueillions trop d'immigrés et que ces derniers et leurs
enfants n'étaient pas suffisamment 'intégrés'. Propos graves et
irresponsables qui sonnent comme une diversion nauséabonde". 

 (Julie Carriat, édité par Marine Pennetier)